jeudi 21 octobre 2010

Blog de Julie

Avis aux rares qui me lisent :
Ca y est, julie s'est créé un BLOG :)

samedi 9 octobre 2010

Enlève ta culotte, c'est moi qui pilote


J'ai fait mon baptême de pilotage d'hélicoptère !
(Pour ceux qui me connaissent pas je suis le type de gauche)
Alors, c'est carrément excellent. C'est super chaud par contre, le manche est ultra sensible le moindre mouvement fait tomber l'hélicoptère d'un coté ou de l'autre. C'est vraiment génial.

L'hélicoptère a les doubles commandes (comme une auto école). C'est le moniteur qui a fait le décollage, j'étais assez déçu sur le moment, mais heureusement, on serait tous morts sinon .... Car en fait il faut déjà un certain niveau pour faire une manoeuvre aussi délicate.
Il y a 3 commandes, le manche qui est le seul à servir pour la première leçon. Sa sensibilité est telle qu'il a l'air de ne pas bouger quand on se déplace. Il permet de faire 'tomber' l'engin dans la direction dans laquelle on le pousse. Tomber n'est sans doute pas le terme technique mais c'est l'impression que ca donne. Et tomber en fait, ça fait tourner.
Ensuite il y a la manette des gaz, qui ressemble à un levier de frein à main (haut bas) mais la poignée tourne sur elle-même en plus. Ca permet de règler les gaz et donc en gros de monter et descendre.
Enfin il y a les pédales qui permettent de faire tourner l'hélice arrière plus ou moins vite et donc de faire tourner l'hélicoptère sur son axe (sans tomber).

Première chose qu'on m'a fait faire c'est du vol stationnaire, à deux mètres du sol, histoire de prendre un peu en main le truc. C'est carrément super méga tendu. "On reconnait un bon pilote à la qualité de son vol stationnaire quelques soient les conditions météo"... Bah rester immobile en fait, j'ai pas réussi, mais on pige un peu le truc et c'est vraiment génial.

Ensuite on a été faire un tour à 400m d'altitude, là j'ai pu prendre 'seul' les commandes car pencher un peu trop ne risque pas de planter l'hélicoptère, on peut se permettre un peu plus d'amplitude de mouvement. J'avais l'impression de voler super lentement, mais on était a 130km/h.

Finalement le moniteur s'est posé non sans faire un petit coucou à la caméra (quel frimeur).

Donc voilà je remercie ABC hélicopteres qui se sont montrés très sympas.
Et surtout merci à Thibault, Anne-Sophie, Gilles, Rosine, Marylène et Jean-Marie de m'avoir offert ce truc de la mort. Et merci à Julie, de m'avoir accompagné et aussi pour elle sait quoi.

Romain.